mardi , 11 décembre 2018
Accueil » Actualités » lille3000 – Eldorado 2019 : les Métamorphoses

lille3000 – Eldorado 2019 : les Métamorphoses

 

Du 27 avril au 01 décembre 2019, lille3000 proposera sa 5ème Grande édition thématique (expositions, métamorphoses, fêtes, spectacles, événements…) intitulée Eldorado. Cette fois, lille3000 jouera la carte d’une saison Printemps/Été/Automne, de quoi permettre aux visiteurs de sillonner la région lors des beaux jours, avec une programmation ouverte sur l’extérieur.

Un ingrédient de lille3000 sera de retour : les Métamorphoses. Les artistes investiront différents lieux de la métropole pour y exposer certaines de leurs œuvres. 

 

 

Les métamorphoses
Rambla : Les Alebrijes*
– Rue Faidherbe, Lille
– Place des Martyrs, Roubaix

Sur 250 mètres, la Rue Faidherbe accueille dix sculptures monumentales d’Alebrijes réalisées en partenariat avec les artisans du Musée d’Art Populaire de Mexico, la Ville de Mexico (Artsumex), les ateliers El Volador de Mexico et lille3000.

Un Alebrije monumental est également exposé à Roubaix. Ces Alebrijes sont réalisés dans les ateliers d’artisans à Mexico et transportés à Lille et Roubaix dès le début de l’année 2019.

Les Alebrijes sont des statues en bois ou en papier mâché représentant des animaux sauvages et domestiques, et des créatures fantastiques, généralement constitués d’éléments hybrides et imaginaires. Comme d’autres expressions de l’artisanat mexicain, ils témoignent à la fois de la créativité, de la fantaisie et de l’habileté technique des artistes mexicains.

Les Alebrijes sont nés de l’esprit de Pedro Linares López en 1936. La légende raconte que ce dernier, au bord de la mort, a rêvé d’un bois peuplé de ces créatures qui l’ont accompagné dans son retour à la conscience. Certains de ces monstres criaient « Alebrijes, Alebrijes ». C’est ainsi qu’il a décidé de nommer ses créations.

 

La Boutique du Musée d’Art Populaire
lille3000 invite la Boutique du Musée d’Art Populaire de Mexico à Lille. On peut y découvrir une partie des trésors, objets, textiles, alebrijes réalisés par les artisans de toutes les régions du Mexique.

 

Betsabeé Romero, Soles de Oro*
Vieille Bourse, Lille
Les miroirs,
qui investissent la Vieille Bourse, revêtent une multitude de sens et de références culturelles. Ils se réfèrent en premier lieu à une iconographie solaire de par leur forme et leur pouvoir de produire des rayons, des reflets de lumière et du feu. Leur forme concave permet d’autre part de montrer plus que le simple reflet de la réalité, et d’emprunter au langage mystique et mythologique. En effet, les miroirs étaient traditionnellement considérés comme des objets magiques, des offrandes, des objets de rituels de communication avec les ancêtres dans les cultes amérindiens et ainsi des portes vers un autre temps, un autre espace.

Point de passage pour découvrir une autre perspective, thème particulièrement étudié à la Renaissance, mais aussi point de passage dans l’intériorité de l’individu, le miroir est un regard intransigeant et aujourd’hui un moyen de surveillance utilisé de manière quasi universelle. Toute l’ambiguïté du miroir réside en ce qu’il permet de voir et de découvrir, mais aussi de surveiller et d’être vu.

 

Luke Jerram, Museum Of The Moon*
Gare Lille Flandres, Lille
La pratique pluridisciplinaire de Luke Jerram implique la création de sculptures, d’installations et d’œuvres d’art. Vivant au Royaume-Uni mais travaillant à l’international, Luke Jerram crée des œuvres d’art qui inspirent les gens du monde entier.

Son œuvre Museum of the Moon est une installation gonflable réalisée à partir d’images de la lune réalisées par la NASA. Cette lune est accompagnée d’une bande sonore composée par BAFTA et Ivor Novello. Pour Eldorado, Luke Jerram propose une production d’une lune de 10 mètres de diamètre, qui est présentée dans la Gare Lille Flandres.

Retrouvez cette installation à l’occasion du Week-end Lune célébrant les 50 ans du premier pas de l’Homme sur la Lune le 21 juillet 1969.

 

Photos de l’Agence Spatiale Européenne*
Juillet à Novembre 2019
– Mouvaux
– Sequedin

Le 21 juillet 2019, on célèbre un événement historique : le 50ème anniversaire du premier pas de l’Homme sur la Lune. A cette occasion, lille3000 développe une programmation thématique dans le cadre d’Eldorado et s’associe à l’Agence spatiale européenne (ESA), dont la mission consiste à développer des lanceurs, les satellites et les installations sol dont l’Europe a besoin pour jouer un rôle de premier plan sur la scène spatiale mondiale.

ESA met en orbite des satellites d’observation de la Terre, de navigation, de télécommunications et d’astronomie : elle envoie des sondes jusqu’aux confins du Système Solaire et coopère à des projets d’exploration humaine de la planète.

Lors d’une exposition « spatiale », les plus belles vues prises par les astronautes d’ESA depuis la Station Spatiale Internationale (ISS) et par les sondes d’observation vont être présentées en grand format afin de susciter l’imagination des passants. Les photographies sélectionnées dépassent en effet le cadre strictement documentaire de telles missions et donnent à voir la Terre et l’Espace dans ce qu’ils ont de plus beau et intrigant, invitant au rêve et à la contemplation esthétique de réalités non perceptibles depuis le sol.

Notre planète se dévoile dans son infinie variété de couleurs et de reliefs : d’étendues désertiques en parcelles cultivées par l’homme et d’îles solitaires émergeant de mers azuréennes en mégalopoles parées de leurs éclats nocturnes.

 

Collectif Detonador, Amazonia Aquí*
– Parc Jean-Baptiste Lebas, Lille
– Maison Folie Le Fort de Mons, Mons-en-Barœul
– Maison du Projet Le Lien, Mons-en-Barœul
– Parc du Baroeul, Mons-en-Barœul

Detonador est un collectif pluridisciplinaire péruvien qui crée des sculptures monumentales mais aussi des chars pour les spectacles de rue, des scénographies et des effets spéciaux pour le théâtre et le cinéma.

Amazonia Aquí est un projet qui met en évidence la nécessité de préserver la jungle amazonienne, autrefois perçue comme un eldorado inépuisable, elle est aujourd’hui mise en danger et ses réserves s’épuisent.

Sculptures monumentales réalisées en bois de palettes récupérées et en métal, les installations du collectif représentent des animaux de la jungle afin de dénoncer l’hyperconsommation et les dangers qu’elle représente pour la nature et de s’interroger sur ce que pourra être l’eldorado de demain.

Quatre nouvelles sculptures créées sur place et avec les matériaux récupérés localement sont installées à Lille et à Mons-en-Barœul.

 

Soundwalk, Jungle Ized*
Lille
Le projet Jungle Ized consiste en une installation sonore qui transpose la jungle amazonienne (figure d’un eldorado à la biodiversité unique) dans une jungle urbaine. Le visiteur est plongé en pleine ville au cœur d’une bande sonore tournée dans la forêt amazonienne et côtoie ainsi les bruits de la faune et de la flore de la forêt surprise dans son activité nocturne. Les sens sont mis en éveil et invitent à la projection dans un univers tout à fait inconnu et fantasmé, une nature foisonnante aux sons insoupçonnés.

 

* sous réserve de modifications

Site internet de lille3000

A suivre…

Source et images : DR / © lille3000 / © Romain Greco / © Bersabeé Romero /  © Gareth Jones / ESA, NASA – Thomas Pesquet / © Daniella Sanchez / © Courtesy Of The Artists

 

 

 

 

A propos de Damien

A lire également !

1ère édition du Festival Central 43 à Lille les 14 et 15 décembre 2018

Vendredi 14 et samedi 15 décembre 2018, 1ère édition du Festival Central 43. Deux soirs …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *