Vendredi , 28 novembre 2014
Accueil » Découvrir Lille » Nos Reportages » Le Stade Grimonprez-Jooris

Le Stade Grimonprez-Jooris

Le Stade Grimonprez-Jooris

Entrée du Stade Grimonprez-Jooris en 2009Situé au coeur de la citadelle, le stade Grimonprez-Jooris a été le stade principal de la ville de Lille et du LOSC, le club de football Lillois. Construit en 1974, il avait une capacité initiale de 25 000 places. En Juin 2003, un projet d’extension du stade est en préparation : Grimonprez-Jooris II !
Ce nouveau stade proposerait 33 000 places à l’emplacement de l’actuel stade Grimonprez-Jooris mais le projet se heurte à l’opposition de deux associations de sauvegarde du patrimoine pour la citadelle de Lille.
Le 28 décembre 2005, après deux ans de batailles judiciaires, Grimonprez-Jooris II ne verra jamais le jour…
L’équipe du LOSC jouera au stade Grimonprez-Jooris jusqu’en mai 2004.
Aujourd’hui, le stade a été détruit et une plaine de sport doit être aménagée.

En exclusivité, l’équipe du site « Zoom Sur Lille » a été autorisé à réaliser un reportage photos pour (re)découvrir Grimonprez-Jooris, 5 ans après sa fermeture…

Histoire

Stade Henri Jooris
En 1975, l’ancien stade principal de Lille, le stade Henri Jooris est détruit pour permettre l’élargissement du canal de la Deûle. A quelques mètres de là, un nouveau stade est construit dans lurgence en 1974. Créé par l’architecte lillois Pierre-François Delannoyla, ce stade de 25 000 places sortira de terre en un peu plus d’un an en plein coeur de la Citadelle de Lille, sur un ancien petit stade d’athlétisme.

La mairie tente d’imposer le nom de « stade Grimonprez », du nom de Félix Grimonprez, joueur lillois de hockey sur gazon. Le club du LOSC souhaitant garder le nom d’Henri Jooris (dirigeant lillois de football), le compromis trouvé consistera à accoler les deux noms, pour former celui de « stade Grimonprez-Jooris ».Stade Grimonprez-Jooris

À l’origine, sa capacité était de 25 000 spectateurs avec une couverture de trois des quatre tribunes (la couverture de la quatrième tribune ne sera jamais réalisée) mais l’enceinte du LOSC a vu sa capacité chutée à 17 000 places à la fin des années 90 à cause des normes de sécurité mises en places.

 

Stade Grimonprez-Jooris - SecondesEn 2000, des travaux portent à 21 128 places (14 435 assises) la capacité du stade, avec la construction d’une tribune haute au dessus de la tribune non couverte (secteur Nord). Cet ensemble restera découvert (photo ci-contre).

Mais cela restera insuffisant, le stade n’est toujours pas conforme aux normes de l’UEFA pour la Ligue des champions qui conduira les Nordistes de Grimonprez-Jooris à jouer au Stadium Nord Lille Métropole de Villeneuve d’Ascq en passant par le Stade Félix Bollaert à Lens et le Stade de France à Paris (Saint-Denis).

 

Grimonprez-Jooris II

Stade Grimonprez-Jooris IIEn juin 2003, le président du LOSC, Michel Seydoux (qui souhaite dans un premier temps voir se réaliser une enceinte de 60 000 places en dehors de la ville de Lille) finit par accepter le compromis de la mairie de Lille prévoyant la reconstruction de Grimonprez-Jooris et son extension à 33 000 places sur l’emplacement actuel.

L’architecte Albert Constantin, imagine une enceinte pour une capacité d’accueil de 33 003 places (photo ci-contre).
La livraison est prévue pour le 31 décembre 2004, puis repoussé à septembre 2006.

Stade Grimonprez-Jooris II
Les travaux pour l’extension du stade sont programmés pour le début de l’année 2005 mais malheureusement, le projet se heurte à la résistance acharnée de deux associations nées de nulle part (« Sauvons le site de la citadelle » et « Renaissance du Lille ancien ») qui introduisent un recours pour empêcher ces travaux dès le dépôt du permis de construire, voulant préserver la citadelle de Lille. Le permis de construire est alors suspendu. Les différents recours menés par la mairie de Lille et Lille Métropole Communauté Urbaine n’y feront rien.

Abattage des arbres proches du stade Grimonprez Après deux ans de batailles judiciaires, le 28 décembre 2005, le Conseil d’État confirme l’annulation du permis de construire : Grimonprez-Jooris II ne verra jamais le jour.

Le projet aura pourtant couté quelques 6 millions d’euros aux contribuables lillois (frais du cabinet d’architecture, dédommagement des entreprises choisies par le cahier des charges et frais de justice)

Entre-temps, le LOSC est obligé de quitter Grimonprez-Jooris pour le Stadium Nord situé à Villeneuve d’Ascq.
Tout le monde pensait que c’était de courte durée mais il se prolonge encore aujourd’hui et durera tant que le futur « grand stade » de 50 000 places à la borne de l’espoir à Villeneuve d’ascq ne sera pas livré…

Le 15 mai 2004, Le LOSC disputait sa dernière rencontre dans leur ancien stade face à Bastia.
Grimonprez-Jooris fermait définitivement ses portes sur une dernière victoire lilloise.

 

De l’abandon à la destruction

A partir du 15 mai 2004, le stade Grimonprez-Jooris était complètement laissé à l’abandon !
Comme en témoignent nos photos de 2009, le panneau électronique pour l’affichage des scores était toujours présent, ainsi que les éclairages, les caméras, les panneaux d’indications et d’affichages, les sponsors… comme-ci la vie de ce stade s’était arrêtée du jour au lendemain.
Après plusieurs années sans entretien (la pelouse était quand même coupée 2 fois par an !), l’état de Grimonprez-Jooris s’était fortement dégradé.

En 2006, plusieurs questions sur l’avenir du stade restaient posées :
- Qui est propriétaire ?
– Qui financera sa destruction ?

D’un coté, ce pouvait être la mairie de Lille (propriétaire de l’enceinte qui aurait dû être détruite en vue de la reconstruction)
De l’autre, Lille Métropole Communauté Urbaine (propriétaire de l’enceinte qui aurait dû être construite).

Deux options restaient ouvertes :
- Soit le stade était rasé pour dégager la vue sur les remparts de la citadelle
– Soit il était reconverti pour un autre sport
(le rugby par exemple).
Stade Grimonprez-Jooris
Finalement, en janvier 2007, le dossier a été transféré à la compétence voirie à la Communauté Urbaine de Lille. Elle a pris en charge le financement de la destruction du stade.
Pour faire disparaître le stade lui-même, les anciens bâtiments militaires attenants et les installations sportives de l’armée, LMCU prévoyait 12 mois de travaux à partir de la rentrée 2009 .

Destruction du stade Grimonprez Jooris
Les premiers travaux de démolition ont commencé le 22 mars 2010 mais la présence d’amiante a rendu la destruction plus compliqué que prévu…
C’est en avril 2011 que le Stade Grimonprez-Jooris a totalement disparu.

Le coût de l’opération était fixé à environ 7,3 millions d’euros.

 

L’après Grimonprez-Jooris…

Que faire de l’espace laissé par le stade Grimonprez-Jooris ?

Le mur à coté du stade qui a posé problème lors du permis de construire...Une chose est sûre, la mairie de Lille et LMCU ne reconstruiront rien dans cet espace Vauban, classé à proximité de la Citadelle. Celle-ci sera mise en valeur pour redécouvrir des lieux de la construction de Vauban, cachés par le stade.
Un projet de plaine sportive est actuellement à l’étude. Comme le confirme Éric Quiquet, l’élu Vert lillois, dans les colonnes de Nord Eclair :  « Nous voulons faire du parc de la Citadelle, un espace dédié au sport amateur et aux activités ludiques et récréatives familiales. »

 A Suivre…

 

Retrouvez toutes les photos intérieur / extérieur du stade Grimonprez-Jooris

Résumé et présentation complète du nouveau stade « Grand Stade Lille Métropole »

 

Cette article a été mis à jour le 27 juillet 2014.
Photos : © DR / © Archive La Voix Du Nord / © Eiffage / © Zoom Sur Lille
Sources : Info-Stades.net / Nord Eclair
Merci à LMCU pour son autorisation

A propos de Vincent

Un commentaire

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>