samedi , 19 octobre 2019
Accueil » Actualités » lille3000 – Eldorado : le Palais des Beaux-Arts de Lille propose les expositions Golden Room, Golden Books et l’installation Besoin d’Air de Mathias Kiss

lille3000 – Eldorado : le Palais des Beaux-Arts de Lille propose les expositions Golden Room, Golden Books et l’installation Besoin d’Air de Mathias Kiss

Dans le cadre de lille3000 – Eldorado, le Palais des Beaux-Arts de Lille accueille les expositions Golden Room, Golden Books : L’Or des enluminures, ainsi que l’installation Besoin d’Air de Mathias Kiss.

 

Exposition gOLDEN rOOM – jUSQU’au 02 septembre 2019
Golden Room, chambre au trésor ou caverne d’Ali Baba : c’est le lieu mythique de tous les chercheurs d’or, de tous les Eldorados. Un espace merveilleux, un trésor dans lequel on se trouve immergé, amoncellement scintillant, mélange anachronique de toutes les époques, de toutes les civilisations, jusqu’à la plus contemporaine.

 

A l’occasion lille3000 – Eldorado, les commissaires invités, Jean-Max Colard et Jérôme Sans, ont proposé à plusieurs artistes d’investir les galeries « souterraines » du Palais des Beaux-Arts de Lille où reposent et s’exposent les collections permanentes du musée, de l’Antiquité, du Moyen-Age et de la Renaissance. Tel un jeu de piste sans règles et sans ordre, les artistes développent les possibles chapitres d’une histoire tout autant universelle que tumultueuse, dans laquelle leur travail rentre en écho avec les œuvres des collections serties d’or. Métaphore d’un désir de puissance, la quête du trésor prend ici la forme d’un rite de passage, mais aussi d’un renversement des valeurs.

L’or, représentation ultime de la richesse et de la réussite, est un matériau à la fois convoité et décrié. Sa matière glorieuse, sacrée, est aussi le symbole du luxe, comme seule valeur absolue et stable. C’est ainsi que, ironiquement, l’œuvre de Thomas Lélu proclame In Gold we trust (Nous croyons en l’or), détournant en un slogan capitaliste la devise nationale des États-Unis (In God we trust, « Nous croyons en Dieu ») qui figure sur tous les billets et pièces de monnaies américaines. Si les œuvres textiles de Olga de Amaral diffusent dans l’espace la vibration de l’or, scintillant sous la lumière, elles évoquent les artefacts en or précolombien et le fantasme historique de l’Eldorado. Tandis que les œuvres de : mentalKLINIK se jouent précisément de notre attirance unanime pour les objets scintillants et séduisants, dans un travail de cryptage entre le vrai et le faux, le factice et le superficiel, comme si tout était une affaire de falsification. L’or est définitivement la matière privilégiée de cette longue histoire de faux-semblants. Il est revisité par Laurent Grasso qui, à la manière d’un historien des images, crée dans ses peintures une « fausse mémoire historique », juxtaposant des références picturales empruntées à diverses époques avec des phénomènes climatiques à la limite de la fiction, voire paranormaux. Troublant également notre perception, les fonds dorés des icones religieuses des collections laissent place à la couleur dorée de couvertures de survie qui recouvrent les murs dans l’installation Heaven and Hell simutaneously (Le Ciel et l’Enfer simultanément) de Mircea Cantor. Habillant usuellement l’extrême pauvreté d’un voile paradoxal par sa couleur, ce matériau ramène soudainement à l’injustice de la réalité du monde contemporain. Tel un agent double, la couleur or transforme l’enfer en rêve et vice versa. Ainsi, si cette galerie des merveilles se joue de mille reflets dorés, elle se teinte aussi de noirceur. Tant il est vrai que la conquête des Eldorados se fait dans la violence et par le pillage des peuples et des cultures, où la soif éperdue de richesse apporte aussi son lot d’effondrement des croyances et d’idéologies comme l’abordent les œuvres abrasives de Kendell Geers.

Et si cette Golden Room n’était jamais que la caverne des voleurs, des pillards ? Sous les feuilles d’or, cette suite d’objets où l’or véritable se mélange au toc pourrait bien nous apparaître comme un mirage économique et culturel, l’espace de l’illusion ou de la vanité. Ou comme le vestige déjà en ruine de bien des civilisations qui se sont perdues dans la recherche de la prospérité.

 

Exposition Golden Books : l’Or des Enluminures – Jusqu’au 02 septembre 2019
En parallèle de l’exposition Golden Room, la Bibliothèque Municipale et le Palais des Beaux-Arts présentent une sélection de manuscrits et de feuillets enluminés du XIIème au XVIème siècle provenant de leurs fonds. Rarement visibles, ces chefs-d’œuvre enluminés montrent l’importance de l’or dans leur décoration et leur reliure. Le précieux métal magni et les « histoires » et leur décor. L’or rehausse les miniatures, les lettrines et les bordures des manuscrits médiévaux, en particulier ceux destinés à la liturgie et à la dévotion privée (livres d’heures, livres de prières, psautiers et bréviaires).

 

Installation Besoin d’Air de Mathias Kiss – Jusqu’au 06 janvier 2020

 

À la croisée de la peinture, de la sculpture et de l’architecture, Mathias Kiss mène une réflexion autour de la déconstruction de l’héritage classique. Son travail provoque l’effacement des barrières entre l’art et l’artisanat, dans la lignée de courants comme le mouvement Arts & Crafts ou l’école du Bauhaus. L’artiste propose pour le Palais des Beaux-Arts une installation évoquant le ciel et l’espace. Elle ouvre le lieu vers l’extérieur et la lumière, appelant ainsi au rêve de tous les possibles.

 

 

 

Infos pratiques
Palais des Beaux-Arts de Lille
Place de la République
Tarifs :
– plein : 7€
– réduit : 4€ (tarif réduit pour tous à partir de 16h30 en semaine)
Horaires d’ouverture :
– lundi de 14h à 18h
– mercredi au dimanche de 10h à 18h
– fermés les mardis

Site internet du Palais des Beaux-Arts de Lille
Site internet de lille3000 – Eldorado
Découvrez nos articles sur lille3000 – Eldorado

 

Source : lille3000 – Photos et images : © Zoom Sur Lille

A propos de Damien

A lire également !

Mercredi 13 novembre 2019, le Théâtre Sébastopol de Lille accueillera le spectacle de Manu Payet – Emmanuel

Mercredi 13 novembre 2019 à 20h30, le Théâtre Sébastopol de Lille accueillera le spectacle de …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.