mardi , 11 décembre 2018
Accueil » Actualités » Le point sur l’avancée des travaux du Parc de la Citadelle de Lille
Le point sur l'avancée des travaux du Parc de la Citadelle de Lille

Le point sur l’avancée des travaux du Parc de la Citadelle de Lille

Le point sur l'avancée des travaux du Parc de la Citadelle de LilleEn 2011, Zoom Sur Lille vous proposait un article sur les Travaux à la Citadelle de Lille. Commencés en 2010, il s’agit de reconsidérer le site dans sa globalité et de développer une vision du site sur toute sa périphérie, empruntant ainsi à la géométrie de la citadelle et de ses fortifications. Après trois ans, où en sommes-nous ? Article sous réserve de modifications

 Travaux réalisés ou en cours
2010 : déconstruction du stade Grimonprez Jooris
2010/2011 : rénovation de la contregarde du Roy
Début 2014 : le pont Napoléon est en cours de reconstruction

 

A réaliser
Champ de Mars
Le projet consiste au réaménagement de l’esplanade du champ de Mars de la Citadelle Vauban sur une surface d’environ 21 hectares, depuis l’entrée du parc zoologique de Lille au Sud, jusqu’à l’ancien stade Grimonprez-Jooris au Nord.

 Copyright : DR / Ville de Lille - LMCU / Projet du Champs de MarsProjet du Champs de Mars

 

Patrimoine historique
Ce projet mettra en valeur la Citadelle en reconstituant le glacis de la contregarde et le chemin couvert associé. Le mur de communication et les bâtiments de l’armée conservés pour leur intérêt patrimonial seront mis en valeur, soit en rappelant leur utilisation passé, soit en les implantant au sein du jardin des enfants. A noter que la totalité du site de la Citadelle fait l’objet d’un classement intégral, au titre des Monuments Historiques en date du 05 septembre 2012.

Milieu naturel
Plusieurs milieux seront créés dans le cadre du projet avec une pelouse séche au droit du glacis reconstitués et une zone humide au droit du fossé le long du rempart de la seconde enceinte. Des aménagements paysagers seront mis en place sur l’allée des marronniers et au jardin des enfants.

Activités et usages
L’ensemble du projet sera compatible avec l’usage actuel de l’esplanade. Ainsi, le revêtement au sol utilisé permettra l’accueil des foires et des cirques. En outre, des zones de stationnement seront délimitées, au Nord et au Sud de l’esplanade, grâce au matériau employé.

 

Les différents aménagements sur le site de la Citadelle
Champs de Mars
Le Champ de Mars s’étend sur une surface irrégulière de 21,3 hectares, pour une longueur de 875 mètres (maximum) et une largeur de 375 mètres (maximum). Le projet prévoit une réduction du nombre d’emplacements de stationnement, la répartition des stationnements en deux zones distinctes avec une offre de stationnement, aux deux extrémités de l’esplanade, tout en permettant les usages du site (loisirs, parc zoologique, foires, cirques,…).

Stationnement
Copyright : DR / Ville de Lille - LMCU / StationnementLa partie stationnement du parking relais recense actuellement 1500 places dont 15 réservées aux personnes à mobilité réduite, portées à 1800 en pratique par l’utilisation de secteurs proches, avec un taux d’occupation du parking relais de 66 % en certaines périodes. L’offre de stationnement le long de la voirie (allée des marronniers et façade de l’Esplanade) est estimée à 180 emplacements environ. Le projet prévoit : l’aménagement de l’esplanade du champ de Mars avec un revêtement adapté pour l’accueil des grandes manifestations tels que les foires ou les cirques. 950 places pour les véhicules légers implantés en 2 zones, 200 places pour les militaires et 20 places pour les bus. L’allée des marronniers est également concernée pour un réaménagement.

Ouvrages d’art
Copyright : DR / Ville de Lille - LMCU / Ponts

Le projet prévoit également le remplacement du Pont du Petit Paradis et du Pont du Ramponneau. Les nouveaux ouvrages d’art aménagés dans le cadre du projet seront autant de nouveaux accès à l’esplanade du champ de Mars, notamment pour :

 

– les poids lourds et plus particulièrement les camions des forains et les bus de touristes, avec un nouvel accès au Nord (Pont du Petit Paradis) en plus du pont de la Citadelle,

 

– les modes doux et surtout les piétons avec trois enjambements de la Deûle plus agréables, dont un spécifiquement dédié.

 

 

 

Copyright : DR / Atelier Horizon Corajoud-Salliot-Taborda / Pont NapoléonA noter que depuis janvier 2014, le pont Napoléon est en cours de reconstruction à son ancien emplacement et sur la base de plans historiques. Cet ouvrage construit par Benjamin Dewarlez entre 1809 et 1812. Dynamité par les Allemands en 1918, reconstruit puis à nouveau démoli pendant la Seconde Guerre mondiale avait disparu du paysage de la capitale des Flandres. A noter lors de sa construction en 1812, ce pont couvert pour piétons était unique en Europe. Financé par Lille Métropole, ce chantier est estimé à 1,8 million d’euros. Les travaux devraient durer jusqu’à fin 2014.

(Re)découvrez notre news sur la reconstruction du Pont Napoléon

Promenade au bord du canal
Copyright : DR / Wonk Architectes / Allée des MarronniersD’une longueur totale de 1 110 m, l’allée des Marronniers constituera la promenade de bord de canal du projet. D’une largeur de 26 mètres, cette promenade se décomposera en deux sections :

 

– la promenade : large d’une dizaine de mètres environ sera bordée à l’Ouest par une banquette en béton recouverte de bois, large de deux mètres en platelage bois et d’une bandes végétalisées de 2,50 m environ. Cette dernière comprendra à la fois les marronniers existants mais également une strate herbacée. Le revêtement de la promenade sera en béton, à l’exception des placettes, devant les passerelles et ponts, qui seront en pavé.

– le quai : large de 10,50 m environ, il comprendra une voie carrossable de 2 mètres de largeur, bordée par deux bandes végétales. Les arbres existants seront conservés et intégrés dans les aménagements paysagers. Les garde-corps en fonte le long de la moyenne Deûle seront conservés.

Copyright : DR / Allée des MarronniersL’ensemble de la promenade au bord du canal comprendra :

12 100 m² d’espaces végétalisés,

4 800 m² de dessertes pour les modes doux, et 8 200 m² de dessertes pour les véhicules,

– 170 arbres conservés.

L’après Grimonprez Jooris
Dans le cadre de la déconstruction de l’ancien stade Grimonprez-Jooris, des fouilles préventives ont été réalisées. Ces dernières ont mises en évidence les vestiges d’une ancienne poudrière ne comprenant que la base des murs et leurs fondations. Ces vestiges ont ensuite été recouverts de terre propre sur une hauteur de 40 centimètres environ. Il est précisé que la Ville de Lille souhaite impacter le moins possible ce site dans le cadre du projet d’aménagement de l’Esplanade du Champ de Mars et de ses abords. En outre, il a également été montré la présence d’une ancienne cunette. La ligne de partage entre le marécage et les hautes terres a également été mise en évidence lors de ces fouilles. Elle se situe au centre du champ de Mars. Le document précise que la seconde poudrière, au Sud du site d’étude, n’a pas été examinée lors des fouilles préventives. Son état de conservation reste indéterminé.

Parc des Poussins ?
Copyright : Archive Zoom Sur Lille / Parc Les PoussinsL’ensemble du parc des petits poussins ainsi que la brasserie, localisée à proximité du petit train de Loos, devrait être déconstruits afin de pouvoir réaménager le glacis et le jardin Barillet-Deschamps selon les plans de l’époque. Les manèges du parc des petits poussins seront repositionnés dans le parc de la Citadelle, au-delà du périmètre du présent projet. En outre, l’offre évoluera dans le sens d’une plus grande intégration dans le site et qu’elle sera maintenue au même niveau en terme de capacité d’accueil du public. A cet effet, on notera que le projet installera de nouveaux espaces de jeux destinés aux enfants le long du glacis, à l’entrée du parc zoologique. En outre, des espaces ludiques et récréatifs seront aménagés le long du chemin couvert et de la voie des capitaines. A noter que le petit train sera maintenu au sein de l’esplanade du champ de Mars et intégré au jardin Barillet-Deschamps. Enfin, la friterie sera maintenue au sein du site, son emplacement futur n’étant pas actuellement défini.

Le projet prévoit également :
– La restauration du glacis selon les plans de la période 1830-1860 au niveau de la contre-garde avec l’aménagement de l’ancien chemin couvert, et la valorisation de la citadelle.

– Le dégagement du mur de communication rappelant le lien qui existait entre la citadelle et la ville de Lille. La création d’une zone humide le long du mur de la seconde enceinte, évoquant le caractère inondable des lieux lors du siège de la citadelle.

– La restauration du jardin des enfants inspiré des anciens plans de Barillet-Deschamps, avec la création d’ilots permettant l’implantation des anciens bâtiments de l’armée.

– La création d’une voie militaire réservée bordant le mur de la seconde enceinte.

L’intégration de l’esplanade dans la trame verte et bleue régionale avec notamment la mise en place de milieux particuliers (zones humides, prairies pauvres, passages à faunes, nichoirs à chiroptères,…).

 

Plaine des Sports et de Loisirs – Abandonné [MAJ 2015]
Le projet devrait couvrir une superficie de 14 ha environ, située dans la partie nord-est de l’île de la Citadelle, englobant le terrain d’assiette de l’ancien stade Grimomprez-Jooris, le site du Grand Carré, une partie du bois de la Deûle, la grande clairière s’ouvrant vers le canal à grand gabarit.

 

Copyright : DR / Wonk Architectes / Plaine des Sports et de LoisirsProjet de la Plaine des Sports et de Loisirs

 

Les aménagements prévus :
Copyright : DR / Wonk Architectes / Plaine des Sports et de LoisirsLa maison du Petit Paradis (dénomination provisoire de la maison des sports), distribué en 3 partie :

– Pavillon d’accueil pour les sportifs et les promeneurs ;

– Pavillon salle de classe pour l’accueil des groupes et des scolaires ;

– Pavillon détente avec un projet de restauration.

Le pavillon d’accueil pour les sportifs et les promeneurs.
Un espace d’information, de location de matériel, des vestiaires et des douches individuelles seront rassemblés dans un pavillon en proue, orienté vers la promenade bord à canal et le Champ de Mars.

Le pavillon salle de Classe pour l’accueil des groupes et des scolaires.
Une salle de classe et un vestiaire collectif, destinés à accueillir des groupes, seront logés à l’est de la plaine, dans un sous-bois. Cet écrin végétal offrira un lieu d’intimité propice à l’accueil de ce type de public.

Le pavillon détente pour l’accueil des promeneurs dans un espace d’agrément.
Bar/restaurant et sanitaires publics s’adresseront à la plaine des manifestations, à l’ouest. Une terrasse au bord de l’eau, le long de la « Tortue » remise à l’air libre, invitera à se détendre à l’écart du bouillonnement de la ville, à l’image des estaminets qui occupaient jadis la parcelle dite du « petit paradis ».

L’ensemble de l’équipement, bâtiments et parvis, représentera environ 3 000m², dont 2 500 m² environ de parvis, et sera accessible aux personnes à mobilité réduite.

 

Des équipements et des terrains pour la pratique des sports en plein air : parcours santé seniors, parcours VTT, parcours acrobatique en hauteur, piste fractionnée ;

Copyright : DR / AVP février 2012, Equipe Paysages / Parcours santé séniorLe parcours santé senior
Un parcours santé senior s’inscrira le long des allées du Grand Carré et le long de la Moyenne-Deûle, à proximité de la maison du Petit Paradis et des stationnements nord du Champ de Mars. Il accueillera un mobilier spécifique adapté aux seniors et faisant intervenir des exercices adaptés sur des thématiques tels que : la motricité, le renforcement musculaire, l’équilibre, le renforcement cardiovasculaire et le sensoriel. Il s’accompagnera d’une signalétique permettant à chacun de bénéficier des conseils d’utilisation des agrès. Afin de respecter dans le parcours les 3 phases suivantes : l’échauffement, l’équilibre et le renforcement musculaire (bras, tronc, jambes) et enfin les étirements, les agrès seront répartis en plusieurs spots. Ces derniers s’intégreront à d’autres équipements comme les espaces de jeux pour enfants de manière à créer des espaces conviviaux, de partage et intergénérationnel.

Le parcours acrobatique en hauteur
Copyright : DR / AVP février 2012, Equipe Paysages / Parcours acrobatique en hauteurLe parcours acrobatique en hauteur, trouvera sa place au cœur de la fortification du réduit du Grand Carré. Ce site entouré d’eau et accessible uniquement par un pont limitera en effet les risques d’usages non surveillés. Ce parcours, sans accroche aux arbres, se composera d’une dizaine de poteaux bois de 12m de haut, ancrés dans le sol type pieux, sur lesquels viendront s’accrocher plusieurs parcours. 3 parcours, pratiqués en sécurité individuelle « passive » avec harnais (impossibilité de se décrocher du câble), de difficultés croissantes sont envisagés :

– Un parcours test à 1 m du sol,

– Un parcours à 3 m du sol pour les petits,

– Un parcours à 6 m et 9 m du sol pour les plus grand

Une tyrolienne aménagée depuis le Grand Carré est également envisagée.

Elle permettrait de faire des aller/retour au-dessus du bassin du Grand Carré. Suivant l’ancrage d’un 11ème mât à l’extérieur du grand carré, elle pourrait faire de 50 à 150 m de long.

Le parcours VTT
Copyright : DR / AVP février 2012, Equipe Paysages / Parcours VTTLe parcours VTT s’appuiera sur les chemins de terre aux abords du fossé sec de la Tortue. Il sera ouvert à tous, peu sélectif, muni de parcours variés et formateurs, permettant une progression. Il prend place dans une zone périphérique aux fortifications en terre des lunettes et de l’avant chemin couvert. Deux parcours de niveaux différents seront aménagés : un pour les débutants et un pour les plus expérimentés. Ces parcours formeront deux boucles d’environ 400 mètres au sein desquelles cinq à sept obstacles (naturels ou modules) seront disposés. Ces aménagements consisteront en des mouvements de terre créant des creux et des bosses et en la disposition de modules type sculpture ou podium pouvant être utilisés comme passerelles, tremplins, slaloms, poutres d’équilibres, bascules, obstacles… Ces parcours seront délimités par des piquets, des traverses de bois ou des troncs d’arbre de manière à préserver des zones refuges de nature et à délimiter l’espace VTT de l’espace piéton. La largeur des pistes sera de 1,50 mètres. Une surlargeur de piste est prévue au niveau de chaque module afin de permettre le passage en dehors des obstacles.

 

Autres aménagements de prévus
– rénovation de chemins existants, la restauration de chemins disparus tels que le chemin couvert le long de l’actuel fossé des pêcheurs, et la création de nouvelles allées;

– aménagements d’agrément pour le repos, les loisirs et les activités de plein air (bancs, tables de pique-nique, gradins, jeux pour enfants, pontons pour les pêcheurs,…).

– mise en scène des ouvrages fortifiés en reconstituant le fossé en eau, au pied du mur de communication d’en bas, et en restaurant les berges du Grand Carré ;

– restitution de la pièce plate permettant la compréhension du système défensif du secteur Nord de la citadelle, par un marquage au sol (minéral ou végétal) ;

– évocation de la lunette 24 par un léger talutage engazonné d’une hauteur de un mètre, permettant de préserver les vues sur les ouvrages sans apporter de confusion ;

– restauration partielle du chemin couvert dans la continuité du projet d’aménagement du Champ de Mars et des traverses de défilement, lorsque la végétation le permettra.

– mise en valeur de la fortification du Grand Carré dont l’accès sera rendu possible par le contrôle de l’ouverture du site jusqu’alors occupé par l’association le « Club du chien de berger d’utilité de Lille ».

 

Projet reporté
agrandissement_zoo 

 

La rénovation et l’extension du Parc Zoologique est reportée à un prochain mandat.

 

 

Source : Ville de Lille / LMCU / Département du Nord / Enquête Publique – Novembre 2012 / Mars 2013 – Images et photos :  DR / © Ville de Lille / © LMCU / © Atelier Horizon Corajoud-Salliot-Taborda / © Wonk Architectes / © AVP février 2012, Equipe Paysages / © Zoom Sur Lille

A propos de Damien

A lire également !

1ère édition du Festival Central 43 à Lille les 14 et 15 décembre 2018

Vendredi 14 et samedi 15 décembre 2018, 1ère édition du Festival Central 43. Deux soirs …

4 commentaires

  1. habitué des promenades autour de la citadelle, je pense que 1800 places de parking seront largement insuffisantes en pleine période touristique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *